Protéger ses tomates du mildiou

mildiou

Le mildiou de la tomate est une maladie provoquée par un champignon qui fait pourrir tiges, feuilles et fruits des plants infectés. Très redouté au potager, il peut anéantir toute une plantation très rapidement.

Le mildiou des tomates  (Phytophthora infestans) apparaît le plus souvent en été, lors de périodes chaudes et humides.

Les spores de champignons qui ont hivernés dans le sol infectent les plants puis se propagent par contact ou grâce au vent.

Au début de la contamination des petites tâches brunes se forment sur les feuilles. Elles s’agrandissent puis les feuilles se dessèchent progressivement.

Au final puis c’est tout le plant de tomates qui est contaminé, parfois en quelques jours. La plante ne peut plus se nourrir, les fruits deviennent impropres à la consommation, le plant s’affaiblit puis meurt.

Quelques moyens de lutte contre le mildiou :

  1. Laisser suffisamment d’espace entre les plants pour que l’air puisse circuler
  2. Ne pas arroser le feuillage
  3. Supprimer les feuilles qui touchent le sol
  4. Dès l’apparition de la maladie, ôter les parties malades et les jeter (ne pas les mettre  au compost)
  5. Pulvériser au moins une fois par semaine (le soir par temps sec, sur et sous les feuilles, en évitant si possible les fleurs) une préparation anti-fongique naturelle au bicarbonate de soude (1 cuillère à café pour 1 litre d’eau et quelques gouttes de produit vaisselle ou une cuillère à café de savon noir). Ajouter éventuellement du purin de prêle (dilué à 5%). Les infusions à base de sauge et d’ail seraient également assez efficaces.
  6. Arracher et jeter les plants trop atteints
Publicités