Le Potaluge en juin

Après un démarrage très lent dû à des conditions météo calamiteuses, les plantations du Potaluge semblent reprendre du poil de la bête avec le soleil qui daigne enfin se montrer un peu plus généreux et la remontée des températures. Si ces conditions se maintiennent, les premières récoltes ne devraient plus trop tarder…

 

Salades, pommes de terre et côtes de bettes

Fraises et courgettes

Côtes de bettes, petits pois, fenouil, lavande, thym, romarin, tournesol et tomates

Cardons, framboisiers et haricots grimpants

Sans oublier les fleurs : bourrache, capucines, roses, oeillets et soucis

Publicités

Surprise dans le champ d’à côté…

De magnifiques et rares orchidées sauvages ont été trouvées dans la prairie à côté du potager ! Il pourrait bien s’agir de l’Ophrys abeille.

Ophrys abeille – Ophrys apifera
Du latin apis signifiant abeille du fait de sa ressemblance avec l’insecte. Son labelle (partie large de la fleur) est aussi comparé à un museau de vache. Cette espèce peut s’autoféconder : les sacs à pollen parviennent à entrer en contact avec le stigmate et permettent ainsi l’autofécondation.

Les Ophrys, du grec ophrus qui signifie sourcil, en lien avec la pilosité de leur labelle, ressemblent  étrangement à certains insectes tels que la mouche, l’abeille, le bourdon et l’araignée. Ces fleurs ne produisent pas de nectar. Elles dégagent des phéromones très proches de celles des femelles des insectes pollinisateurs pour attirer les mâles. Ils sont ainsi trompés lorsqu’ils tentent de s’accoupler avec les labelles d’ophrys. Mais leur travail de pollinisateur sera accompli lorsqu’ils iront se poser sur une autre orchidée, transportant avec eux un peu de leur pollen.  

Un peu d’histoire…

 

L’abeille est un symbole d’immortalité et de résurrection mais également de labeur et de fécondité ! L’abeille est un des rares insectes de l’ordre des hyménoptères respectés et appréciés… sauf pour les personnes allergiques à leurs piqûres et aux personnes qui n’aiment pas trop les bzzzzz!

Albert Einstein disait même que si les abeilles disparaissaient, la vie sur la planète s’éteindrait en 4 ans ! On les trouvait d’ailleurs en bonne place sur les armoiries de Napoléon 1er . Les Égyptiens utilisaient le miel pour embaumer les morts et l’offraient également aux dieux qui ont  longtemps utilisé le même hiéroglyphe pour l’abeille et le pharaon !

En juin au potager…

IMG_0549

Les plantations pouvant être effectuées en juin :

  • salades (préférer des variétés qui résistent mieux à la chaleur et ne montent pas trop vite en graine, telles que les batavia ou les laitues grasses type « Sucrine »)
  • choux (fleurs, brocolis, frisés Bruxelles, verts et rouges…)
  • concombres / cornichons
  • courges
  • melons
  • poireaux
  • tomates
  • poivrons / piments
  • aubergines
  • céleris
  • basilic
  • persil
  • carottes
  • haricots

Les autres travaux à faire en juin au potager :

  • butter les pommes de terres et les haricots
  • supprimer les gourmands des tomates
  • pailler les cultures
  • couper la ciboulette à ras après la floraison (pour qu’elle reparte avec de nouvelles pousses plus tendres)
  • planter ou semer des fleurs utiles au potager (tagètes et oeillets d’Inde, capucines, bourrache, soucis…)
  • récolter les fraises (tous les 2-3 jours)